Dalida

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe no 1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de « Gigi l’Amoroso » en 1974, le film DALIDA est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire. Une femme moderne à une époque qui l’était moins. Malgré sa disparition tragique en 1987 Dalida continue de rayonner de sa présence éternelle.

Jana Machalická


Le biopic Dalida de Lisa Azuelos relate le destin de la chanteuse d’origine italienne qui s’était installée en France et qui, dans les années 1960 et 1970 comptait parmi les plus grands noms de musique pop. En 1971, elle a chanté à l’Olympia pendant trois semaines à guichet fermé. Dalida, de son vrai nom Yolanda Christina Gigliotti (1933 - 87), est née de parents italiens au Caire où elle se lance dans une carrière artistique. Celle-ci ne décolle réellement qu’une fois en France. Sa vie privée est pleine de retournements tragiques et de relations compliquées. Tous les hommes de sa vie se suicident. La chanteuse en fait de même à cinquante-quatre ans. Le film essaie d’éviter de tomber dans le mélodrame, proposant une reconstruction historique relativement fidèle et, essaie surtout de comprendre la psychologie de son personnage principal et les raisons de ses états dépressifs quasi omniprésents. A cela contribue la performance convaincante de Sveva Alviti qui possède le même charisme que la chanteuse. Autre point fort du film – la musique, de l’interprétation à la sélection des chansons qui ponctue parfaitement le film, renforçant l’impact de certaines scènes.

Lisa Azuelos
2016 / France
124 min / français, italien
Sous-titres anglais, tchèque

Avec
Sveva Alviti, Vincent Perez, Riccardo Scamarcio, Niels Schneider, Nicolas Duvauchelle

Film choisi par Jana Machalická, Lidové noviny

Praha

23.11. / 21:00 /
24.11. / 18:00 /
27.11. / 20:30 /